Types et conduite sécuritaire d’une automatisme portail

Types et conduite sécuritaire d’une automatisme portail

  • Post author:
  • Post category:Blog

Comment pourrait –on définir l’automatisme d’un portail ?

On définit par automatisme de portail, un système mécanique assurant l’ouverture et la fermeture automatique d’un portail battant ou coulissant. Le mécanisme reste le même que pour une ouverture manuelle c’est-à-dire de droite à gauche le long d’un mur  pour un portail coulissant et vers l’intérieur pour le battant. Mais au lieu de descendre de voiture à chaque fois que l’on veut ouvrir ce portail, le système automatique fonctionne à partir d’un moteur électronique ou solaire commandé à distance ou à l’aide de bouton poussoir.

Un système d’automatisme pour portail peut fonctionner de deux manières différentes. On peut soit activer l’ouverture et la fermeture de manière automatique, au moyen de bras mécanique. Ou bien on peut installer un moteur qui gèrera tout seul l’ouverture et la fermeture de celui-ci sans qu’on ait besoin d’actionner quoi que ce soit.

Tous les modèles de portail pourront accueillir un système d’automatisme, cependant il n’y pas de système « standard » qui convienne à tous ces types de portail en même temps. Le choix du système d’ouverture automatique pour un portail dépend notamment du matériau avec lequel celui-ci est fabriqué, de sa robustesse, de sa taille et de son poids.

Côté sécuritaire indispensable pour motoriser un portail

Un système d’automatisme doit pouvoir répondre à des critères de sécurité. Un clignotant ou un gyrophare servira d’avertissement à chaque ouverture ou fermeture du portail. Le système d’automatisme doit aussi pouvoir s’arrêter net au moindre obstacle : une personne ou un objet se trouvant sur le passage, peu importe le poids et les dimensions de celui-ci. Un portail automatique devrait aussi permettre une ouverture manuelle du portail ou éventuellement une batterie de secours au cas où il y aurait une coupure du courant électrique. Ce problème ne se pose pas si le système est alimenté par un moteur solaire.

Les moteurs sont généralement  alimentés par une électricité de basse tension (entre 12 à 24 V) et  le fil reliant le bâtiment au moteur du portail devra être mis sous terre.

Les différents types d’automatisme de portail

Il existe trois principaux types d’automatisme de portail :

– L’automatisme de portail à vérin : conçu pour des portails robustes et lourds à l’image des portails en fer forgé. Activé par un vérin électromécanique, ce système d’automatisme s’installe au même niveau que le portail.

– L’automatisme de portail à bras qui assure l’ouverture et la fermeture automatique d’un portail en PVC, en bois, en aluminium ou en acier. Ce type de mécanisme est l’idéal surtout si votre portail battant est à deux vantaux dont la hauteur ne dépasse pas 2, 50 mètres. Cet automatisme de portail à bras permet une ouverture de 120° pour un portail qui pèse moins de 600kg en total soit 300 Kg pour chaque vantail. L’automatisme à bras exige une distance de 30 cm entre les gonds et le portail

– L’automatisme à galet d’entraînement, la solution idéale pour tout type de portail qui pèse trop lourd ou qui ne peut accueillir les deux premiers types d’automatisme. L’automatisme à galet d’entraînement est aussi une solution pratique pour les portails à ouverture asymétrique.

Quelle motorisation pour un portail battant ?

Il est possible d’automatiser un portail à double battant en utilisant deux types de motorisation, notamment celle à vérin ou à bras articulés. La première solution convient aux portails « légers » ayant une longueur de 4 mètres pour un total de 400 kg. 

Pour sa part, la motorisation à vérin pour un portail battant exerce une plus grande pression. Ainsi, dans le cas où le portail est conçu en PVC, il faut veiller à ce que ces fixations soient renforcées pour éviter de l’endommager. Ce système permet au portail de s’ouvrir jusqu’à 90° tant vers l’intérieur que vers l’extérieur. Pour le montage, il bénéficie d’une grande souplesse étant donné que les vérins se fixent aux supports du portail ou directement aux murs qui l’entourent. 

Quant à la motorisation à bras articulé, cette option est à privilégier dans le cas de portails assez lourds. C’est-à-dire qu’ils ont une longueur de 5 voire 6 mètres et pèsent jusqu’à 500 kg. À la différence du premier système qui dispose de son propre boîtier de contrôle. Les composants électroniques du moteur sont placés dans un bras « maître », tandis que l’autre est considéré comme « esclave ». Les deux moteurs, maître et esclave, se posent sur le pilier droit ou gauche.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici